|
|
|

Salaires

Ma pension de salarié est basée sur mon salaire. Mais quel salaire est pris en compte pour calculer ma pension ?

Nous calculons votre pension sur la base de votre salaire total en tant que salarié. Votre salaire total peut se composer de :

Le salaire total par année de carrière est limité à un plafond. Le principe "un salaire plus élevé pour une pension plus élevée" s'applique donc jusqu'à ce que vous atteigniez ce plafond salarial.

Nous portons votre salaire total par année de carrière au salaire minimum garanti si votre carrière compte au total au moins 15 années de plus de 104 jours comme salarié.

Étant donné que le salaire total pour l'année au cours de laquelle vous prenez votre pension n’est pas souvent encore connu, nous utilisons le salaire total de l’avant-dernière année dans le calcul de votre pension.

Plus d’informations sur le plafond salarial.

Plus d’informations sur le salaire minimum garanti.

Plus d’informations sur le calcul du montant de votre pension pour l'année au cours de laquelle vous prenez votre pension.

 

Salaire réel

Pour les périodes au cours desquelles vous avez effectivement travaillé comme salarié, nous calculons votre pension sur la base de votre salaire réel. Il s'agit des revenus bruts (salaire, primes, simple pécule de vacances) :

  1. que vous avez perçus dans le cadre de votre contrat de travail ;
  2. et
  3. sur lesquels des cotisations ONSS ont été retenues.

Dans certains cas, nous remplaçons le salaire réel par année de carrière par le salaire fictif. Nous veillons ainsi à ce que le montant de votre pension ne diminue pas lorsque, après une période assimilée, vous trouvez un nouvel emploi avec un salaire moins élevé. Plus d’informations sur le remplacement du salaire réel par le salaire fictif.

 

Salaire forfaitaire

Pour les périodes de votre carrière pour lesquelles le salaire n‘est pas connu, nous calculons votre pension sur la base d'un salaire forfaitaire. C'est le cas entre autres pour :

  • les années de carrière comme salarié avant 1955 ;
  • les années de carrière comme employé avant 1958 ;
  • les périodes assimilées avant 1968 ;
  • les années de travail comme travailleur saisonnier ou frontalier.

Le montant du salaire forfaitaire est fixé par la loi. Plus d’informations sur les différents salaires forfaitaires.

 

Salaire fictif

Pour les périodes assimilées non travaillées, nous calculons votre pension de salarié sur la base de revenus professionnels fictifs : il s'agit du salaire fictif.

Généralement, le salaire fictif pour une période assimilée est basé sur le salaire total de la période travaillée qui la précède. Le salaire fictif est donc basé sur le salaire de l'année de carrière qui précède immédiatement la période assimilée.

Un exemple : si vous êtes au chômage en 2018, votre salaire fictif est alors basé sur le salaire total de votre année de carrière 2017.

Plus d’informations sur le calcul du salaire fictif.

 

Éviter la réduction du revenu de pension en cas de nouvel emploi après une période assimilée

Dans certains cas, nous remplaçons le salaire réel par année de carrière par le salaire fictif. Nous veillons ainsi à ce que le montant de votre pension ne diminue pas lorsque, après une période assimilée, vous trouvez un nouvel emploi avec un salaire moins élevé.

C'est le cas si vous :

  • percevez une allocation comme personne handicapée pendant au moins 185 jours par an ;
  • avez une incapacité de travail permanente d'au moins 30 % en raison d'une maladie professionnelle ou d'un accident du travail ;
  • travaillez pendant une période de maladie ou d'invalidité avec l'accord du médecin-conseil ;
  • travaillez à domicile pendant une période de chômage avec l'accord de l'ONEM, de sorte que vous ne percevez pas d'allocation de chômage ;
  • percevez une allocation limitée du Fonds d’indemnisation des travailleurs licenciés en cas de fermeture d’entreprises et n'exercez pas simultanément une autre activité professionnelle.

À partir du moment où vous avez 50 ans et que vous avez une carrière comme salarié de minimum 20 ans avec au moins 104 jours par an, votre salaire réel est également remplacé par le salaire fictif plus élevé, dans les situations suivantes :

  • Après un licenciement, vous avez un nouvel emploi à temps plein ou à temps partiel avec un salaire journalier moins élevé et vos prestations sont au moins égales à celles de votre précédent emploi (valable pour des périodes à partir du 01/01/2004).
  • Après une période de chômage involontaire ou de maladie/invalidité, vous occupez un nouvel emploi à temps plein ou à temps partiel (valable pour les périodes à partir du 01/07/2000).
  • Vous êtes passé d'un emploi à temps plein à un emploi à temps partiel dans le cadre d'un plan de restructuration approuvé ou d'un plan d'entreprise pour la redistribution du travail (valable pour les périodes à partir du 01/07/2000).
  • Vous avez le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits (valable pour les périodes à partir du 01/07/2000).